Laure Flessel, de l’escrime à l’Elysées !

Laura Flessel

Si je vous dis grande championne d’escrime et ministre des sports ? Oui, nous parlons de Laura Flessel. Surnommée “La Guêpe” qui a réussi sa reconversion en politique en poussant le projet Paris 2024 à l’Elysées.

Sportive

Les débuts

Laura Flessel a commencé l’escrime à six ans, en pratiquant l’épée. Elle se montre rapidement très douée. La jeune escrimeuse devient rapidement championne de Guadeloupe. Après avoir remporté en 1990 les Championnats panaméricains au fleuret et à l’épée. Elle rejoint la métropole, pour évoluer avec le Racing Club de France. Elle intègre également l’INSEP. Ce qui lui permet de se mesurer face aux meilleures escrimeuses françaises.

La scène mondiale

Ses premiers succès sur la scène mondiale ont lieu en 1995. Avec la troisième place des Championnats du monde de La Haye. Cette médaille est accompagnée d’une médaille d’argent par équipes. Avec ses compatriotes, Laura Flessel enlève le titre olympique dans l’épreuve par équipe devant l’Italie. Puis elle remporte l’épreuve individuelle.

L’année suivante, elle devient la première femme à obtenir les titres olympiques et de championne du monde. Puis, elle est l’une des favorites au titre olympique de Sydney 2000. Elle échoue finalement en demi-finale. Mais remporte la médaille de bronze. 2001 marque la naissance de sa première fille. Juste après, elle réussit a prendre la médaille d’argent au championnat du monde de Nîmes. Preuve de sa culture du plaisir et du dépassement de soi.  A Athènes, elle obtient la médaille d’argent aux JO en individuel. Elle obtient ensuite de nombreuse médaille aux championnats mondiaux. Mais pas de titre. En 2008, les JO ont lieu à Pékin. Laura a l’occasion de participer à ses quatrièmes Jeux. Une quatrième participation qui marque un tournant. En effet, ce sont les premiers JO où elle n’obtient pas de médaille.

Le déclin

L’année 2009 voit une nouvelle fois Laura Flessel au sommet. Mais toujours sans la réussite. Elle échoue au pied du podium lors des championnats du monde. Les années suivantes, Laura Flessel est sur le déclin. Elle obtient des places d’honneur dans les grands rendez-vous mondiaux. Sans succès en individuel ou par équipe.

Porte drapeau

Le 14 mai 2012, Laura Flessel est officiellement désignée porte-drapeau pour les JO. Une première pour elle. Pour sa dernière compétition, elle passe un tour avant de céder au deuxième tour. Ce qui met fin à sa carrière à l’âge de 40 ans.

Politique

Laura Flessel décide de continuer sa carrière dans un tout autre domaine, la politique.

Laura Flessel Politique

Agences

Elle est nommée membre du Conseil économique, social et environnemental. Ce mandat expire en 2015. En 2013, elle est nommée membre du Conseil national du sport. Elle affirme son soutien au futur président Macron durant l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle française de 2017.

Ministère des Sports

Elle est nommée ministre des Sports dans le premier gouvernement Édouard Philippe, le 17 mai 2017. Deuxième ministre la plus populaire du gouvernement fin 2017. Elle est chargée de préparer l’organisation des Jeux olympiques d’été de 2024. Laura porte à l’Assemblée nationale la loi olympiques Paris 2024. La ministre fait un gros travail contre les discriminations dans le milieu sportif. Laura Flessel lance une campagne avec comme ambassadeurs Antoine Griezmann, Estelle Mossely et Marie-Amélie Le Fur. Laura Flessel va finalement quitter le gouvernement le 4 septembre 2018 pour raisons personnelles. Elle est remplacée au gouvernement par l’ancienne nageuse Roxana Maracineanu.

 

Laura Flessel a marqué son sport. Elle a l’un des palmarès les plus gros de l’escrime français. De plus, elle a marqué de son empreinte le ministère des sports. En effet, son travail pour les JO 2024 et sur la discrimination montre sa grande implication pour le sport français. La Guêpe est un exemple à suivre en terme de sportivité et dépassement de soi.

Retour sur son premier titre